Le Café

*

Arbre tropical de la famille botanique des Rubiacées, les caféiers poussent sous les climats chauds et humides. L’Arabica préfère l’altitude, le Robusta les plaines humides. Des cultures et des récoltes différentes pour des goûts uniques.

Le caféier l’arbre d'or brun

Digne d’un conte, la magie du café commence avec son histoire. D’après une légende des Mille et Une Nuits, un jeune berger Éthiopien surpris de voir ses chèvres excitées après avoir mangé des fruits rouges, les goûta à son tour et en ressenti les mêmes effets. Bien plus tard, au 15e siècle, on torréfia et infusa les graines pour les transformer en une boisson le « K’hawah » dont le succès fut immédiat.

Originaire d’Éthiopie, cet arbuste au feuillage persistant se couvre de fleurs blanches éphémères, à l’odeur de jasmin. Une fois écloses, elles donnent des fruits verts, qui jaunissent puis rougissent, avant de former des « cerises », appelées drupes. De ces grappes de cerises, proviennent les grains de café, constitués de 2 graines plates appelées « fèves ».

La récolte demande une attention particulière ; seules les baies rouges et fermes, arrivées juste à maturité, doivent être récoltées pour réaliser un café de grande qualité.

Arabica ou Robusta, ces variétés sont utilisées seules ou en mélange pour réaliser les extraits aromatiques de PROVA. Les différentes origines géographiques ajoutent un goût de « terroir » et permettent de différencier les qualités proposées.